Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Au service des établissements professionnels et technologiquesUNETP - Union Nationale de l’Enseignement Technique Privé

"L'école et la formation, c'est pour moi le coeur de la bataille" E. Macron

Editorial du Michelet N° 069 de mai 2017

La formation est l’une des priorités du nouveau Président de la République. Les idées sur l’enseignement professionnel exprimées pendant la campagne indiquent :

  • Une volonté forte de développer l’apprentissage avec un recours massif au lycée professionnel, notamment pour les formations de qualification moyenne dont le dispositif (UFA) devrait devenir la voie courante. Ce développement de l’apprentissage s’accompagnerait d’un élargissement du préapprentissage et d’un redéploiement de la taxe d’apprentissage avec une affectation intégrale sur ce dispositif. Dans le cadre de ce développement, une convergence des contrats d’apprentissage et de professionnalisation serait étudiée.
  • Une labellisation des lycées professionnels et des CFA en fonction des taux d’insertion et de l’accompagnement proposé.
  • Une accentuation sur l’ouverture de filières mixtes accueillant des élèves et des apprentis.
  • Un souhait d’amélioration de l’orientation en impliquant davantage les entreprises à la fin du collège et à la fin du lycée.
  • Une volontéde donner aux établissements une autonomie plus importante.
  • Une mise en place d’une évaluation triennale des établissements réalisée par un organisme indépendant ; en aucun cas il ne s’agirait d’un classement mais bien d’un outil de pilotage à utiliser afin de définir les axes d’amélioration.
  • Une formation minimale de trois jours par an et par enseignant dont la moitié en ligne.

Beaucoup de points rejoignent les positions de l’UNETP (développement de l’apprentissage en prenant appui sur les lycées professionnels, plus d’autonomie des établissements, travail avec les branches pour l’orientation, ….)

Par contre, le redéploiement de la taxe d’apprentissage qui ferait perdre le bénéfice du hors quota à nos lycées professionnels et technologiques pose question car il s’agirait d’une nouvelle amputation d’un financement destiné aux investissements en matériel.

Dès que les nouvelles équipes seront en place, votre conseil d’administration sollicitera une rencontre afin de porter la voix de notre Union dans la mise en oeuvre de ce programme et de participer activement à cette bataille.

Bernard MICHEL, Président